Chers lecteurs,

Ma première réponse au « pourquoi s’y mettre ? », est contenue dans le nom de mon blog IT Inclusive. Je suis particulièrement convaincu qu’il n’est pas normal d’être obligé d’avoir un ordinateur ou une tablette numérique ou encore un smartphone pour réaliser certaines démarches administratives, accéder à son compte bancaire, acheter un billet de train ou réserver un hôtel. Néanmoins, l’utilisation du réseau internet pour faire transiter des informations a effectivement permis une révolution dans toutes les transactions que nous pouvons être amenés à passer dans notre vie courante. Elles sont ainsi possibles au travers de traitements standardisés qui tentent de minimiser l’intervention humaine pour réduire les coûts.

Les conséquences : nous n’interagissons plus avec des êtres humains, mais avec des machines. Nous ne parlons plus à un guichetier mais nous avons devant nous une page qui comporte des zones des saisies, des « liens » vers d’autre sources d’informations et un traitement qui même s’il est censé gérer tous les cas ne traitera en général correctement que les 99 % de cas standards et il y aura bien sûr des cas très particuliers trop couteux à gérer par rapport à leur fréquence.

En résumé, l’utilisation de l’informatique nous force à nous adapter et à acceptercertaines restrictions. Ceci dit, le guichetier, le vendeur de billet de train n’en sont pas moins soumis à d’autres inconvénients : les horaires sont souvent bien plus réduits, ils ne peuvent pas forcément répondre à toutes les questions et ils ne s’invitent pas dans votre salon ou votre bureau à la demande si vous voulez comparer des prestations rapidement.

Refuser d’aborder les outils informatiques, c’est certes exprimer son refus d’une société ou les rapports humains sont souvent remplacés par des relations entre homme et machine, mais c’est aussi se sentir « à part », un peu dépassé et parfois avec une envie d’en savoir plus, mais en même temps avoir peur de se confronter à cette bête étrange qu’est l’informatique.

Pourtant, les outils informatiques présentent de nombreux intérêts, en dehors de leur but premier. Ils nous forcent à changer un peu nos habitudes, à raisonner de façon un peu plus abstraite, à mieux formaliser notre pensée et tout simplement à apprendre et à réfléchir un peu différemment. Face à un problème dans notre vie, nous cherchons à le résoudre, à trouver des solutions. Bien sûr la plupart d’entre nous trouverons que c’est idiot à dire, mais pour l’informatique c’est la même chose. Apprendre à mieux utiliser un ordinateur fait appel à un ensemble de connaissances et de raisonnements qui sont très bénéfiques pour nos capacités intellectuelles. Parfois, il suffit de prendre un peu de recul par rapport à un écran pour ce dire qu’on est capable de trouver la solution. Et si on ne la trouve pas, il faut comme dans tous les autres domaines, aller chercher une solution extérieure pour enrichir ses connaissances et en acquérir de nouvelles.

Voilà, je m’étais promis de ne pas faire trop long, mais en résumé, se mettre à l’informatique c’est tout d’abord chambouler un peu ses habitudes et favoriser l’apprentissage de nouvelles connaissances et savoir-faire. Cela permet bien sûr d’accéder à beaucoup d’informations, de réaliser de nombreuses démarches, de faciliter la communication avec les proches, mais finalement je dirais que la première choses à retenir c’est qu’on ne peut jamais mieux exercer son libre arbitre qu’en apprenant à mieux connaître les choses.

J’espère que j’aurais par le présent article éveillé votre curiosité et votre envie de comprendre un peu ce qu’est « l’informatique ».

N’hésitez pas à réagir à ce blog et à le transmettre à vos proches sous forme imprimée par exemple pour rester inclusif …